EDITO

Une nouvelle année commence. L’occasion pour chacun d’entre nous de regarder en arrière avec indulgence et en avant avec bienveillance.

Il y aura la joie de se retrouver entre « anciens », la curiosité de faire connaissance avec « les nouveaux » (que je souhaite nombreux) et enfin toujours un peu de vide laissé par ceux que la vie a emmené ailleurs pour des raisons personnelles ou professionnelles.
Néanmoins, chacun d’entre nous aura la chance d’évoluer tout au long de l’année dans la joie et la bonne humeur mais surtout avec ce qu’il est: je ne peux que vous assurer combien Aurélie Peronne, notre directrice artistique entourée de l’ensemble des professeurs veilleront sur nous, prenant en compte la particularité de chacun dans le groupe qui sera le nôtre. Pas de compétition, parce qu’Aurélie et son équipe savent bien que le groupe progressera grâce à l’épanouissement de chacun dans le respect des différences.
C’est comme ça que l’école de danse EDA s’attache depuis plus de 10 ans à promouvoir la culture de la danse.

Je me permettrai alors de conclure cet édito en reprenant les propos de Michel Serres qui nous a quitté cet été et à qui je tiens à rendre hommage en ce début d’année : « LA MARCHANDISE, C’EST L’ÉQUILIBRE. LA CULTURE, C’EST L’ACCROISSEMENT»

Grandissons ensemble !
Anne, présidente d’EDA