Une nouvelle présidente pour l’association !

 

IMG_0069
Crédits photographiques ThiaPhotographe

Samedi 21 juin, lors de l’Assemblée générale annuelle de notre association, une nouvelle présidente a été élue. Elle présente ici son engagement à EDA.

 

EDA, pour moi c’est avant tout le hasard d’une rencontre : un jeudi soir de novembre 2003 je pousse la porte du cours de Jazz d’Aurélie Peronne. Immédiatement accueillie et intégrée dans son cours d’adultes, je n’ai jamais eu ce sentiment que l’on ressent parfois : celui d’être « la nouvelle » du groupe. Aurélie a cette force là : son école de danse est avant tout l’école de chacun parce que chacun y existe avec ses différences, ses spécificités, son vécu psychologique et physique.

Aurélie m’apprendra comment parler sans dire un mot parce qu’elle est convaincue (et je le suis aussi aujourd’hui) que la danse c’est le langage du corps mais que le corps de chacun a un vécu différent.

Directrice artistique depuis 2008,  Aurélie  va alors faire le choix de s’entourer de professeurs qui partagent ce respect de l’humain de  4 à 77 ans. Et dans chacun des cours de danse que l’on peut prendre chez  EDA, on se sent existé, respecté, respectable et on en sort grandi un peu plus chaque jour.

La préparation du gala 2010 sera aussi la première préparation de gala pour mes enfants (Romain et Julie) qui m’ont suivie – et j’en suis fière- dans ma passion pour la danse, pour Aurélie, son équipe de professeurs et EDA. Je prendrais alors un peu plus de place dans les répétitions qui me permettra de me rapprocher encore plus des membres du bureau, de tisser d’autres liens avec ces bénévoles actifs de l’association et son président.

L’année qui suivra me donnera l’opportunité de mettre quelques-unes de mes compétences organisationnelles au service d’Aurélie, de l’équipe de professeurs et des bénévoles et en Juin 2011 j’écrivais au président de l’association une lettre de candidature spontanée pour faire partie du bureau de l’association, parce que j’étais convaincue que ma vie de citoyenne aubagnaise pouvait – en termes de temps- aider EDA à prendre sa place dans le projet de ville « Aubagne, ville du monde » et représenter EDA dans les ateliers de construction du projet MP13 qui arrivait à grand pas.

Ma candidature au poste de Présidente d’EDA vient logiquement dans la continuité de cette aventure humaine. Validée le 21 juin 2014 par l’assemblée générale annuelle, je m’attacherai alors avec l’ensemble des membres du bureau, des adhérents qui le souhaitent et toujours en partenariat avec celui qui a occupé ce poste pendant 7 ans à trouver les moyens humains et matériels pour qu’Aurélie et son équipe continuent de partager leurs savoirs dans une ambiance familiale, à dimension humaine en ayant le bonheur d’avoir pour métier leur passion.

Anne Bernardi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *